Rejoins la communauté des ummschooleuses pour plus d’activités et conseils gratuits

Inscription à l’infolettre

SUIVEZ-NOUS

Search

Journal des UmmSchooleuses

Aux prises avec une mauvaise estime de soi? Voici une métaphore thérapeutique qui vise l’acceptation et l’accomplissement personnel

 << Accepter le destin de Dieu fait partie du bonheur de l’être humain… >>

Prophète Muhammad (paix et salut de Dieu sur lui)1

 

Par une journée de pluie, une rose se repose parmi les rosiers. À l’entour d’elle, les arbres chantent le vent et les gouttelettes qui frôlent leurs feuilles. La nature semble triste et la rose transporte avec elle ses fardeaux. Elle supporte tant de choses du passé en plus d’espérer tant du futur. Remplie d’ambition, de sagesse et de bonté, cette beauté désire s’épanouir. Il y a tant qu’elle veut accomplir. Cette rose est très exigeante envers elle-même. Pourtant, bien consciente de ses talents, connaissant ses forces et ses faiblesses, quelque chose la retient.

 

Et si dans certaines situations, ses faiblesses étaient des forces ?

Cela ferait-elle d’elle une rose remplie de capacités ?

Qui a défini que, par exemple, la timidité n’était pas en fait de la

maitrise de soi ?

 

Devant ses réflexions, la fleur devenait de plus en plus à l’aise avec toutes les parties d’elle-même. Puis, soudainement, les larmes des nuages étaient accompagnées d’un bel arc-en-ciel. Elle posait dorénavant un regard plus juste devant son reflet et elle réalisait l’importance de l’équilibre tant émotionnel que psychologique.

 

De plus, cette rose, à quoi bon la comparer aux autres ?

Ne sont-elles pas toutes des roses, chacune à leur façon !

 

Au même moment, la pluie s’estompait tout comme les fardeaux de son cœur, l’acceptation et la confiance l’envahissaient. Le calme et la paix la caressaient. Le chant des arbres donnait place à celui des oiseaux et le soleil réapparaissait. Même la température changeait, tout comme l’image qu’elle avait d’elle. La fleurette avait appris à être plus douce avec elle-même, douce comme la brise qui effleurait ses pétales.

 

Sa nouvelle image d’elle se tenant bien droite frayant son chemin jusqu’au rayon du soleil lui donnait beaucoup d’assurance. Son cœur battait d’amour et de joie. L’appréciation qu’elle portait à son égard lui permettait aussi d’apprécier toutes les merveilles qui l’entouraient.

 

Le chant des oiseaux, la brise du vent et la chaleur étaient maintenant rassurants. Ses petits moments de timidité devenaient agréables car elle acceptait la beauté du rosé sur ses joues. De plus, elle était consciente que par moment, cela lui apportait beaucoup, puisqu’elle était une rose gracieuse, aimante et respectueuse et qui prenait le temps de réfléchir avant d’agir. Sa noblesse était celle d’une princesse et son courage celui d’une reine. D’ailleurs, ses ambitions avaient toujours surpassé ses craintes. Elle avait accepté les facettes de sa création et par conséquent, elle acceptait la volonté de Son Créateur. Sachant, que doucement elle pourrait améliorer quelques traits de caractères…

 

N’étais-ce pas Lui qui l’avait créée ?

N’étais-ce pas Lui qui l’avait comblée de capacités ?

 

Cette rose avait compris qu’elle était une rose magnifique et que lorsqu’elle s’ouvre, elle éblouit tous les regards. Toute joyeuse, allant au gré des saisons, admirant la beauté de la nature, cette rose avait goûté à la douceur de l’acceptation. Elle avait goûté à l’amour de soi. Depuis ce temps, la rose vit avec confiance, accueillant passionnément l’accomplissement de ses rêves.

 

De votre sœur et UmmSchooleuse dévouée

Jade

 

1- Rapporté par Ahmed et At-Tirmidhi. Le prophète Muhammad (paix et salut de Dieu sur lui) dit:  » Accepter le destin de Dieu fait partie du bonheur de l’être humain. Faire preuve de mécontentement à l’encontre de Dieu fait partie de son malheur. »

Leave
a comment

You don't have permission to register