Rejoins la communauté des ummschooleuses pour plus d’activités et conseils gratuits

Inscription à l’infolettre

SUIVEZ-NOUS

Search

Journal des UmmSchooleuses

Les 5 clés pour surmonter une période de découragement et retrouver sa motivation.

Ressentir des périodes de découragement durant notre parcours en aef/ief est une chose tout à fait normale. Autant pour nous que pour nos enfants. Cette période peut être due à plusieurs facteurs, comme par exemple ; aux changements de saisons ou suite au surmenage. C’est tout simplement signe qu’il faut remettre nos pendules à l’heure !

La première chose à faire !

Revenir à l’essentiel

Redéfinir nos objectifs, revoir nos priorités afin de mettre notre énergie au bon endroit. Nous avons toutes, selon l’âge de nos enfants, des obligations académiques. Comme par exemple le français ou les mathématiques… Alors, concentrons nos forces sur ce qui est obligatoire et primordial pour nous. Reconnaître le besoin primaire de notre enfant est également essentiel afin de s’ajuster en conséquence. Par exemple, si votre enfant a un grand besoin de bouger, accordez-lui des moments pour que lui aussi puisse combler son besoin. Cela réduira son stress et par conséquent, les malentendus.  Alors refaire son emploi du temps serait un excellent moyen pour s’ajuster au lieu de se surmener.

Alors mes sœurs,

Quelles sont vos priorités en ce moment ?

Deuxième point essentiel,

Poser une observation juste envers nous-même et notre enfant.

Je mentionne ce point car nous, les mères, on est bonnes à se culpabiliser et se comparer aux autres. Ce qui nous amène parfois à voir ce qu’on ne fait pas à la place de ce qu’on réussit. Dieu a donné à chaque humain de cette terre des forces. Alors ouvrons nos yeux bien grands et constatons nos accomplissements et nos réussites. Apprécions nos forces. Pourquoi ne pas faire un journal de nos accomplissements et y noter à chaque jour trois choses que nous avons faites qui nous rendent fier. Alhamdulillah pour nos capacités, alhamdulillah pour nos petites victoires.

Qu’est-ce que vous avez fait aujourd’hui dont vous êtes satisfaite ?

Troisièmement,

Apprendre à s’écouter et répondre à nos besoins

Malheureusement, durant notre vie, on n’a pas toujours appris à être à l’écoute de soi-même. Et surtout, à répondre à nos besoins. J’ai eu cette impression, que devenir une mère était synonyme de : satisfaire tous les membres de la maisonnée. Et de répondre aux besoins des autres en premier. Voir même jusqu’à s’oublier pour les autres. Mais en réalité, quand on n’a plus d’énergie, plus de patience et peu d’amour pour soi, qu’est-ce qu’on va réussir à partager ?

Moi, en tant que femme, de quoi ai-je besoin maintenant ?

Qu’est-ce qui me permettrait de retrouver mon équilibre ?

Quatrièmement,

Être bienveillante envers nous-même

De nos jours, on entend souvent parler de bienveillance dans notre approche éducative. Qu’en est-il de la bienveillance envers nous-même ?

La route sera longue et dure si nous sommes la première à constamment nous réprimander. Avoir un discours bienveillant, pourrait commencer avec nous-même. Accepter qu’on ne soit pas parfaite. Accepter et respecter nos forces comme nos limites. Ça suffit la super-woman, qui doit tout faire parfaitement. Nos idéaux et nos standards sont parfois surdimensionné. On ne peut pas tout faire et tout bien faire. On pourrait choisir nos batailles … Bill Gates a dit une phrase qui m’a interpellée :

‘’On doit choisir un nombre limité de sujets sur lesquels faire travailler son cerveau.’’

J’attire votre attention sur le mot : limite. On a des limites ! En reconnaissant nos limites et en se donnant de petits objectifs, on réussira plus de choses. Cela nous rendra fière de nous et il sera plus facile d’entretenir un discours positif avec soi-même. 

Qu’est-ce que je me dis souvent et qui me fait du mal ?

Qu’est-ce que je pourrais me dire de positif, à la place, qui me ferait du bien ?

Cinquièmement,

Constance et focus

Faire des changements, s’alléger, c’est bien et rester constant c’est mieux. Ce sont ces petits changements que l’on pratique constamment qui seront payants. J’ai un jour entendu cette phrase de Darren Hardi, qui m’a vraiment marquée à vie :

‘’Small and smart choices + consistency = radical difference.’’

Ce sont de petits choix intelligents qui, avec de la constance, font une grande différence.

J’aurais envie d’ajouter deux petites clés toutes simple, avant de terminer. Notre nutrition et notre sommeil ont une grande influence sur notre attitude et notre énergie. Peut-être ajouter des vitamines et de bonne nuit de sommeil serait un bon début.

Appliquons ces quelques outils régulièrement et nous trouverons notre vitesse de croisière, dans cet océan de possibilités.

Alors selon vous, quel serait votre priorité ?

Par quoi commenceriez-vous ?

 Avec amour, Jade Anisah

Une UmmSchooleuse parmi tant d’autres

Leave
a comment

You don't have permission to register